Rechercher Titre de la page

trouvé 380

Financing: Why it matters for women and girls?

(Cross posted on www.unwomen.org) From letting women have a say in where village water holes are built, to ensuring cash-transfer programmes benefit all, to making sure women have maternal health clinics nearby and can access them when the need arises ­– financing for gender equality is the means to ensure that women’s needs are met in development planning. Financing for development is about money. For development to reach people in all parts of the world, adequate financing is required so that commitments made by world leaders translate into action. For funds to benefit everyone equally and equitably, targeted efforts are often needed. For example, if women don’t have access to safe transportation or low-cost childcare, few will be able to take advantage of important social or vocational programmes.


GRB Advanced Training Course Opportunity

The UN Women Training Centre is pleased to announce an exciting advanced training opportunity on Gender Responsive Budgeting. This face-to-face course aims to combine theory with hands-on training to develop technical skills for implementing specific Gender Responsive Budgeting tools related to governmental spending. The course will be offered in Spanish from 18-22 September in Santo Domingo, Dominican Republic and in English from 9-13 October in Belgrade, Serbia.


Forum on Financing for Development Follow-Up

On the margins of the 2017 FfD Forum, the Permanent Mission of Ecuador and UN Women organized a side event "Transformative Financing for Gender Equality: Driving the Agenda Forward," bringing together high-level Member State representatives to build political support for increased financing for gender equality and women’s empowerment. The event featured interventions from Ecuador, the European Union, Costa Rica, Canada and South Africa and UN-Women. Panelists emphasized the importance of robust financing for the full and effective implementation of gender equality commitments.


Le cas du Maroc : la mise en œuvre réussie de budgets sensibles au genre

Le Maroc a une longue expérience de la budgétisation sensible au genre et une volonté politique inébranlable, au plus haut niveau, de défendre l’égalité des sexes. Depuis l’adoption d’une nouvelle loi de finances en janvier 2014, les dépenses réalisées par les autorités reflètent de plus en plus les besoins des femmes et des filles, et les priorités en matière de genre sont intégrées dans l’ensemble du processus de budgétisation.


Le cas du Maroc : la mise en œuvre réussie de budgets sensibles au genre

Le Maroc a une longue expérience de la budgétisation sensible au genre et une volonté politique inébranlable, au plus haut niveau, de défendre l’égalité des sexes. Depuis l’adoption d’une nouvelle loi de finances en janvier 2014, les dépenses réalisées par les autorités reflètent de plus en plus les besoins des femmes et des filles, et les priorités en matière de genre sont intégrées dans l’ensemble du processus de budgétisation.


Le cas du Maroc : la mise en œuvre réussie de budgets sensibles au genre

Le Maroc a une longue expérience de la budgétisation sensible au genre et une volonté politique inébranlable, au plus haut niveau, de défendre l’égalité des sexes. Depuis l’adoption d’une nouvelle loi de finances en janvier 2014, les dépenses réalisées par les autorités reflètent de plus en plus les besoins des femmes et des filles, et les priorités en matière de genre sont intégrées dans l’ensemble du processus de budgétisation.


Le cas du Maroc : la mise en œuvre réussie de budgets sensibles au genre

Le Maroc a une longue expérience de la budgétisation sensible au genre et une volonté politique inébranlable, au plus haut niveau, de défendre l’égalité des sexes. Depuis l’adoption d’une nouvelle loi de finances en janvier 2014, les dépenses réalisées par les autorités reflètent de plus en plus les besoins des femmes et des filles, et les priorités en matière de genre sont intégrées dans l’ensemble du processus de budgétisation.


Le cas du Maroc : la mise en œuvre réussie de budgets sensibles au genre

Le Maroc a une longue expérience de la budgétisation sensible au genre et une volonté politique inébranlable, au plus haut niveau, de défendre l’égalité des sexes. Depuis l’adoption d’une nouvelle loi de finances en janvier 2014, les dépenses réalisées par les autorités reflètent de plus en plus les besoins des femmes et des filles, et les priorités en matière de genre sont intégrées dans l’ensemble du processus de budgétisation.


Première séance de rédaction du document final de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, du 28 au 30 janvier

Afin de préparer la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, la première session de rédaction du document final s’est tenue à New York du 28 au 30 janvier 2015. Cette session a donné l’occasion aux gouvernements, aux organisations multilatérales, à la société civile, au secteur privé et aux autres parties prenantes d’échanger des idées et de discuter des propositions destinées au projet de document final de la réunion d’Addis-Abeba. Un document exposant brièvement les éléments significatifs et les principales idées politiques a été préparé en vue de la session, qui a constitué la base de la discussion.


Première séance de rédaction du document final de la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, du 28 au 30 janvier

Afin de préparer la troisième Conférence internationale sur le financement du développement, la première session de rédaction du document final s’est tenue à New York du 28 au 30 janvier 2015. Cette session a donné l’occasion aux gouvernements, aux organisations multilatérales, à la société civile, au secteur privé et aux autres parties prenantes d’échanger des idées et de discuter des propositions destinées au projet de document final de la réunion d’Addis-Abeba. Un document exposant brièvement les éléments significatifs et les principales idées politiques a été préparé en vue de la session, qui a constitué la base de la discussion.